Bien que souvent pointées du doigt, les matières grasses sont pourtant indispensables à notre santé et à la base d’une alimentation équilibrée. L’important est cependant d’identifier celles qui sont bénéfiques, et à contrario celles qui nuisent à notre corps. Le tout afin de faire les bons choix alimentaires. Du rôle des matières grasses, aux différents types de gras, nous vous partageons nos 3 conseils pour distinguer bon et mauvais gras.

1 │ Comprendre le rôle des matières grasses

Avant de distinguer bon et mauvais gras, il est important de comprendre le rôle des matières grasses dans le bon fonctionnement de notre organisme. Et bien, sachez qu’elles ont un rôle indispensable ! En effet, elles entrent dans la composition des membranes cellulaires de la majorité de nos tissus. Notamment le tissu cérébral et cardiaque.

Aussi, elles véhiculent dans notre organisme les vitamines A, D, E, et K et participent à la thermorégulation, c’est-à-dire l’isolation thermique corporelle. De ce fait, extraire totalement les matières grasses de son alimentation peut entraîner divers désagréments. Telle qu’une sécheresse cutanée. Mais aussi des troubles de la concentration et de l’humeur, un déséquilibre intestinal et des difficultés à la perte de poids.

Ainsi, partant du principe que les matières grasses sont indispensables, nous pouvons nous demander mais quelles matières grasses précisément ? Sont-elles toutes bénéfiques ?

2 │ Différencier bon et mauvais gras

Non, tous les types de gras ne sont pas bons pour notre corps. En effet, il existe 3 grandes familles de graisses : les acides gras insaturés, les acides gras saturés et les acides gras trans. 

Les bons gras : les acides gras insaturés

Tout d’abord, les acides gras insaturés. Qualifiés de “bons gras” ces derniers sont essentiels à notre organisme et ne doivent en aucun cas être écartés de notre alimentation. Composé des acides gras poly-insaturés et mono-insaturés, ce type de matière grasse protège le système cardio-vasculaire et baisse le mauvais cholestérol.

Les acides gras insaturés se retrouvent notamment dans l’avocat, l’huile d’olive et les oléagineux. Mais aussi dans les poissons gras tels que le saumon, la truite ou le hareng. Vous savez les fameux Oméga 6 et 9. Ainsi, lorsque les bons acides gras sont associés à une alimentation équilibrée, ils ont de réels bienfaits sur la santé de votre coeur et vos artères.

Les mauvais gras :  acides gras trans et saturés

Débutons par les acides gras saturés. Provenant des graisses d’origine animale, les acides gras saturés sont présents dans de nombreux produits alimentaires. Le beurre, la crème, la charcuterie, les viandes grasses et le fromage. Ce type d’acide gras est à consommer avec modération car très caloriques.

Pour finir, les acides gras trans sont ceux à éviter ! Comme leur nom l’indique, ils correspondent à des graisses transformées. Ils sont présents dans les plats cuisinés, les biscuits apéritifs, et de nombreux produits industriels. Pour les reconnaître facilement, notez qu’ils sont souvent désignés par le termes “huiles végétales hydrogénées”.

3  │  Consommer intelligement

Rétablissons la vérité : non la consommation de matières grasses ne fait pas grossir ! À condition une nouvelle fois de bien choisir celles que l’on consomme. Aussi, sachez que si vous baissez votre consommation de sucre, en augmentant votre consommation de bons gras, votre taux d’insuline va baisser. Ainsi, votre corps va devoir puiser dans ses réserves de graisses pour fonctionner. Et donc vous faire perdre du poids ! De plus, plus le taux d’insuline dans notre corps est bas, et moins l’on ressent la sensation de faim. De ce fait, si vous êtes au régime, les bonnes graisses seront vos alliées. 

D’autre part, il est important d’éviter les graisses oxydées, c’est à dire trop cuites. En effet, certaines graisses, si elles sont trop exposées à la chaleur, s’oxydent. Elles deviennent alors néfastes pour la santé.

Pour terminer, vous l’aurez compris, le tout étant de distinguer bon et mauvais gras, de manger équilibré et avec modération. Alors, ne culpabilisez plus lorsque vous assaisonnez votre salade avec de l’huile d’olive. Vous faites du bien à votre corps !

N’hésitez pas à consulter notre article sur les 6 erreurs minceurs à ne plus commettre ou nos conseils pour traîner correctement votre organisme.

Q
1

Prendre rendez-vous avec votre experte en haute technologie beauté

Projet
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
M